Chargement en cours...
Une illusion d'optique
Note moyenne (1 note(s))
5

Une illusion d'optique

de
Depuis qu'elle est enfant, Clara Morrow n'a jamais eu qu'un seul rêve : voir un jour ses tableaux exposés au Musée d'art contemporain de Montréal. Mais elle a bientôt soixante ans, et après des années d'échecs, elle n'y croit plus vraiment. Quand la consécration tant attendue finit par arriver, la joie est de courte durée : le lendemain du vernissage et de la soirée donnée chez les Morrow, une femme est retrouvée, la nuque brisée, dans leur jardin. La victime est une ancienne critique, jadis célèbre pour ses papiers assassins. Alors que les acteurs du monde de l'art étaient réunis à Three Pines, bizarrement, personne ne semble la connaître... Si Clara figure en bonne place sur la liste des suspects, ils sont nombreux, présents la nuit du meurtre, à avoir pu vouloir régler de vieux comptes. Dépêchés sur place, l'inspecteur-chef Gamache et son adjoint Beauvoir mènent l'enquête. Tandis que le tableau du crime prend forme, les deux agents découvrent que dans le monde de l'art chaque sourire dissimule une perfidie, que les mots peuvent tuer. Et que dans cette affaire, comme dans les portraits peints par Clara, les apparences sont parfois trompeuses.
Publié le 02/11/2016 par Actes Sud Editions
Signaler une description erronée.
Les membres qui ont lu ce livre ont aussi aimé
Le Choeur des femmes
Grand-père
Les poètes morts n'écrivent pas de romans policiers
Ecoute la pluie
Certaines n'avaient jamais vu la mer
Publié le 12/06/2017 14:22:12 par
5
Une nouvelle enquête de mon cher inspecteur ! Non, pas Maigret ni Hercule Poirot (encore moins Columbo). J’aurais dû dire : de l’inspecteur-chef de la Sûreté du Québec. Encore un cadavre à Three Pines : celui d’une ancienne critique artistique, peintre elle-même, et membre des Alcooliques Anonymes. Mais Armand arrive pour son enquête avec son passé récent : son inculpation d’Olivier (et là, si vous n’avez pas lu les épisodes précédents, vous êtes perdus), le sauvetage de son coéquipier Jean-Guy qui, lui, ne s’est pas remis de ses blessures. Vous l’aurez compris, il y a plus dans ces pages qu’une simple énigme policière : il y a tout ce qui fait le sel de la vie. Et c’est pour cela que j’aime toujours autant lire cette série. L’auteure, dans les remerciements, déclare qu‘il lui a fallu une vie pour écrire ce livre. A le lire, je la crois. Quelques idées abordées : celle des vampires psychoaffectif : ces vampires suceur d’émotions (des gens qui sucent les autres jusqu’à la moelle. Après avoir passé du temps en leur compagnie, on se sent, sans raison, complètement vidé) Armand Gamache se fit aux émotions, de ce qui relève du domaine de l’esprit. dans cette enquête, il est question de contrastes : de sobriété et d’alcoolisme, des apparences et de la réalité, de changement en bien ou en mal, de jeux d’ombre et de lumière, de chiaroscuro. L’image que je retiendrai : Celle du repas final chez Cara et Peter juste avant la découverte du meurtrier.
Dernières chroniques
Les médias en parlent aussi
  • Le Fracas du temps : le lamento du maestro
    Le Fracas du temps : le lamento du maestro   21/04/2016  | par @Le_Figaro
    Le romancier anglais Julian Barnes raconte l’histoire du compositeur Chostakovitch, tiraillé entre son art et son allégeance à l’URSS. [ ... ]
  • Mon libraire bien-aimé
    Mon libraire bien-aimé   21/04/2016  | par @Le_Figaro
    À l’occasion de la fête de la librairie indépendante, focus sur trois romans qui mettent en scène un libraire et nous rappellent la fragilité et l’imp... [ ... ]
  • Que nous promet-on dans le tome 5 de “Millénium” ?
    Que nous promet-on dans le tome 5 de “Millénium” ?   21/04/2016  | par @Telerama
    A peine se remet-on du tome 4, vendu à 3,5 millions d’exemplaires, que David Lagercrantz annonce une suite moins technique que le volume précédent et ... [ ... ]
Acheter sur
Les livres du même auteur